Il m'est difficile de parler du féminin sacré sans le masculin sacré, cela équivaudrait à inspirer sans expirer.

Principe de vie, ces deux courants d'énergie qui nous traversent tous, hommes et femmes, nous permettent de rayonner pleinement notre nature divine, l'essence de notre être et faire, unie au cœur de soi, du Soi, là où tout commence.

Le principe du féminin est de donner du souffle, d'impulser le principe du masculin à agir, à se mettre en mouvement, il informe le masculin qui donne la forme.

L'un ne peut vivre sans l'autre comme l'inspire et l'expire formant la respiration , émetteur et récepteur. C’est une double polarité positive et négative, yin et yang, l’ombre et la lumière, passive et active.

Il est de notre devoir et responsabilité de pacifier nos blessures, personne ne pourra le faire à notre place.

Nous sommes tous impactés par des histoires qui nous encombrent. Elles sont en lien avec la séparation originelle, l'unité, le grand tout, la source, l’histoire familiale sociale ou universelle.

Il résulte  un sentiment de rejet, d'abandon, de déni, de non reconnaissance, de manque d'amour.

Ce passage de l’énergie du 1 vers l’énergie du 2, met de la distance,  pousse à être hors de soi et expérimenter la dualité ou l'union.

Dès notre conception puis à la naissance, nous aspirons à vivre cette énergie fusionnelle, enveloppante du père et de la mère unifiée alors même que nous sommes incarnés.

Nous avons tous à faire l'expérience de la séparation, de la distanciation, du détachement de manière juste pour soi en reconnaissant notre individualité,

notre « Je suis », notre « puissance d'être et de Faire » et de « co-création ».

 

 

Elle est Intuitive, joyeuse, profonde, percutante et légère,

pense avec sagesse, ne travaille pas mais œuvre.